Quelles sont les critères d’éligibilité pour louer son bien en meublé ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Vous souhaitez faire de la location meublée pour bénéficier des nombreux avantages de ce régime ? Sachez que pour louer votre bien en meublé ce-dernier doit remplir plusieurs critères d’éligibilité.

Par définition un bien loué “meublé” doit être habitable en l’état. Par conséquent, il s’équipe d’un ameublement minimum. Cet ameublement permet au locataire d’y emménager et d’y vivre “décemment” sans avoir théoriquement à compléter l’ameublement initial. Le décret n° 2015-981 du 31 juillet 2015 prévoit une liste précise de ce que doit comprendre le local mis à disposition dans le cadre d’un bail résidence principale.

Nous résumons cette liste pour vous. Un logement meublé est un logement décent équipé d’un ameublement minimum (décret n°2015-981 du 31 juillet 2015) :

Quelles sont les critères d'éligibilité pour louer son bien en meublé ?Quelles sont les critères d'éligibilité pour louer son bien en meublé ?
A savoir : si le logement comprend plusieurs pièces, toutes doivent être équipées de meubles adéquats. Si une pièce est équipée et une autre vide, la location pourrait être requalifiée de vide.
Par ailleurs il est important de veiller au renouvellement régulier de l’ameublement du bien et du bon état de marche de l’équipement du bien au risque de voir le caractère “meublé” du bien contesté par le locataire.

Meubler son bien, un investissement potentiellement rentable

Meubler son bien peut potentiellement représenter un investissement conséquent pour le bailleur. L’ensemble des équipements électroménagers, les luminaires et les meubles de bases peuvent rapidement représenter un important budget. Il existe différentes leviers pour faire baisser la note lorsqu’on a un budget un peu serré (voir l’article). Néanmoins cet investissement peut vous permettre d’optimiser in fine la rentabilité locative de votre bien :

  • augmentation du loyer;
  • charges déductibles;
  • optimisation fiscale via la création d’un déficit foncier.

Attention néanmoins si vous optez pour la location meublée non professionnelle (LMNP). Gardez en effet en tête que si ce régime peut être avantageux, il impose aussi plus de contraintes au bailleur comme le fait de faire appel à un expert-comptable.

Détail du Décret n° 2015-981 du 31 juillet 2015 fixant la liste des éléments de mobilier d’un logement meublé sur Legifrance

Je gère mon immo comme un pro !